Image default
Aliments

Calorie persil

Le persil, qu’on retrouve souvent dans nos armoires à épices, est un véritable trésor gustatif et thérapeutique. Cette herbe, avec ses feuilles qui rappellent celles de la coriandre, s’invite avec distinction dans la gastronomie méditerranéenne. Elle ne se contente pas d’ajouter une touche délicate à nos mets favoris ; elle regorge aussi de vertus nutritionnelles.

Intéressons-nous aux calories présentes dans le persil : c’est une plante légère mais puissante en nutriments. En matière de santé, sa richesse en antioxydants fait des merveilles et lui confère des propriétés préventives contre certaines pathologies. Côté cuisine ou côté bien-être, le persil ne manque pas d’atouts pour nous séduire.

Quel est l’apport calorique du persil ?

Avec seulement 36 kilocalories pour chaque cent grammes, le persil est l’allié parfait des assiettes parfumées sans alourdir le bilan énergétique. Habituellement, une pincée suffit à exhausser les saveurs d’un mets, ce qui correspond à peu près à cinq grammes. Cela représente une contribution calorique dérisoire de deux kilocalories.

Incorporez donc cette herbe aromatique sans arrière-pensée dans votre régime ; elle ne fera pas pencher la balance. En effet, il serait superflu de s’attarder sur ce détail lorsqu’on fait attention à sa consommation quotidienne en calories. Profitez pleinement de ses bienfaits gustatifs et oubliez la calculette : en cuisine, le persil se glisse partout avec parcimonie et légèreté.

Quelles sont les qualités nutritives du persil ?

Riche en vitamines et minéraux, le persil est un véritable trésor de bienfaits nutritifs lorsqu’il est consommé frais. Il brille particulièrement par sa teneur en vitamine A, C, K et E, ainsi qu’en divers membres du groupe B comme la thiamine ou encore le folate. Parmi les minéraux, il apporte fer, zinc et potassium entre autres.

Ses feuilles débordent d’énergie tout en restant légères en glucides et lipides ; elles offrent également des protéines. Bien que chaque cuillerée ne compte qu’une ou deux calories, ce condiment joue un rôle appréciable dans les régimes amaigrissants grâce à son contenu énergétique quasi insignifiant.

En outre, le persil se distingue par sa richesse en fibres alimentaires qui favorisent une digestion saine. Et pour couronner le tout, il contient des composés volatils qui peuvent être bénéfiques pour la santé tels que la myristicine ou l’eugénol.

Avec une contribution marginale aux apports quotidiens en macronutriments même à plus grande échelle (100 grammes), c’est principalement pour ses micronutriments et ses atouts aromatiques que cette plante est prisée.

Les atouts d’une consommation régulière de persil

Le persil, bien plus qu’un simple condiment pour relever vos mets, se distingue par ses multiples bienfaits pour la santé. Avec son apport calorique minime, cette herbe aromatique ne renferme ni lipides ni cholestérol et s’avère être une source exceptionnelle d’antioxydants, de vitamines ainsi que de fibres qui concourent à réguler le taux de cholestérol dans notre sang tout en nous prémunissant face à certains troubles liés aux radicaux libres.

Outre sa richesse en composés antioxydants tels que l’apiine et l’apigénine, le persil est truffé d’huiles essentielles volatiles – myristicine ou eugénol par exemple – qui lui confèrent des vertus salutaires remarquables. L’eugénol a même trouvé son utilité comme anesthésique local dans la sphère dentaire.

Ce n’est pas tout : le persil prime également comme mine inépuisable de minéraux indispensables au corps humain. Le potassium, nécessaire au bon fonctionnement du système cardiovasculaire, le calcium qui veille sur nos os, ou encore le fer vital pour notre hémoglobine sont présents en quantités notables. Il mérite amplement sa réputation d’une des sources végétales les plus riches en vitamine K.

Pour ceux qui souffrent de désagréments digestifs variés tels les brûlures ou ballonnements, une solution naturelle existe : privilégiez la consommation de persil. Cette plante stimule efficacement les sécrétions gastriques et atténue ces inconforts digestifs très communs. Sans grande complication, vous pouvez opter pour une infusion post-prandiale ; quelques feuilles imbibées dans l’eau chaude suffiront à faire effet.

En outre, si vous êtes gêné par la mauvaise haleine malgré une hygiène irréprochable du quotidien, mâcher des feuilles fraîches peut considérablement améliorer votre haleine grâce à leur capacité à neutraliser les toxines responsables des odeurs désagréables.

Enfin, reconnu pour ses propriétés diurétiques et dépuratives favorisant l’élimination des toxines corporelles, il s’intègre parfaitement dans un programme détoxifiant visant un certain contrôle pondéral. Toutefois gardez à l’esprit qu’un jus detoxifié ne remplacera jamais une alimentation équilibrée couplée à un mode vie actif si vous aspirez véritablement à perdre du poids.

Sélectionner le meilleur persil, comment s’y prendre ?

Dans les allées de votre épicerie locale ou au cœur du marché, le persil se dévoile aisément, qu’il soit enveloppé d’une fraîcheur vivace ou revêtue de sa parure sèche. Lorsque vous êtes à la croisée des choix, penchez-vous sur l’option du persil frais ; son arôme puissant et ses atouts nutritionnels surpassent sans conteste son double desséché.

Un bouquet idéal ? Imaginez-le vibrant d’un vert éclatant, porté par des tiges robustes qui n’ont pas flanché sous le poids des jours. Fuyez toute effluve trop agressive ou l’apparition sournoise de moisissures ainsi que les marques sombres ou jaunâtres qui signaleraient un déclin.

Si votre inclination se porte vers le persil séché, privilégiez la mention BIO. C’est là l’engagement d’un produit écartant les ombres des pesticides et garantissant une naturalité préservée face aux assauts de la radiation.

Lequel est préférable : le persil lisse ou le frisé ?

Le persil plat et son cousin frisé ne se ressemblent pas, que ce soit en goût ou en apparence. Si vous cherchez un allié pour vos mijotés, misez sur le persil plat qui endure la chaleur sans broncher. Par contre, pour une touche fraîcheur dans vos salades, le frisé fait des merveilles. Faites gaffe cependant : le persil plat est une petite nature qui flétrit à vitesse grand V, alors n’oubliez pas de lui offrir un petit séjour au frais dans votre frigo.

Conseils pour garder le persil frais plus longtemps

Nettoyez d’abord le persil avec application. Pour une conservation optimale, glissez-le au frais dans une sacoche zippée ou entourez-le d’un torchon à peine humide. Si vous voulez jouer les prolongations, immergez sa tige dans un verre d’eau et réservez l’ensemble au frigo. Les feuilles séchées, elles s’épanouissent quelques mois durant dans un bocal scellé, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Quant aux brins verts qui se destinent au froid polaire du congélateur, passez-les par la case ébullition avant de les hacher menu. Une fois ensachés hermétiquement, ils garderont teinte et arômes intacts bien plus longtemps qu’on ne le pense.

Utiliser du persil en cuisine, comment faire ?

Le persil s’avère un incontournable de la cuisine, se glissant avec aisance dans une multitude de préparations. Finement haché, il couronne avec grâce plats chauds et assiettes froides. Sa fraîcheur exhale dans les légumes sautés comme dans les mets à base de poulet, sans oublier son mariage harmonieux avec le poisson ou diverses viandes.

Son vert éclatant et son parfum subtil sont une bénédiction pour rehausser le goût des salades simples. Une salsa verde ou un taboulé vibrant ? Le persil en est l’âme. Associé à l’ail, il compose cette fameuse persillade qui transcende escargots et pommes de terre rissolées.

N’hésitez pas à le jouer en duo avec d’autres fines herbes; l’échalote croquante, la ciboulette aérienne ou encore l’ail piquant forment avec lui une symphonie gustative. Dans vos omelettes du matin au pesto qui accompagne vos pâtes, laissez-le donc vous surprendre par sa polyvalence et sa capacité à apporter ce petit « je ne sais quoi » qui fait toute la différence.

Vous étiez au courant ?

Pour redonner de l’éclat à votre épiderme, le persil est un allié incontestable. Prenez soin de faire infuser une belle poignée dans de l’eau en ébullition pour quelques instants. Après refroidissement et filtration du mélange, imbibez un tampon de coton avec ce liquide tonifiant. Appliquez-le ensuite délicatement sur la peau du visage pour révéler naturellement votre teint. Cette astuce beauté puisée au cœur des plantes vous offre une alternative saine pour illuminer votre visage.

{{wpg_cta_1}}

Autres articles

Calorie Pancakes

Irene

Calorie nutella

Irene

Calorie cuisses de poulet

Irene

Calorie semoule

Irene

Calorie merguez

Irene

Calorie Sucre en morceaux

Irene

Calorie Cottage Cheese

Irene

Calorie Cèpes

Irene

Calorie Veau

Irene