Image default
Aliments

Calorie salade russe

Lors d’un périple en Espagne, j’ai eu l’occasion de savourer une étonnante salade russe. Cet assortiment varié de légumes et d’autres composants a suscité ma curiosité pour son apport calorique.

La salade russe, c’est une fusion gourmande entre des pommes de terre, des carottes mêlées à de la mayonnaise onctueuse. Selon les contrées, cette base est enrichie : haricots verts, petits pois ou encore olives. Certains y incorporent du thon ou du jambon, sans oublier un trait coloré avec des poivrons rouges.

Créée au milieu du XIXème siècle par un chef belge officiant à Moscou, elle porte diverses appellations comme « Ensalada Rusa » ou « salade Olivier ». Répandue dans l’Est européen, chaque pays y ajoute sa touche personnelle. Tandis que la France préfère exclure les pommes de terre de sa macédoine, l’Espagne opte généralement pour un supplément de thon.

À travers le temps et les frontières, cette salade s’est façonnée une identité propre tout en conservant certains éléments phares :

  • Pommes de terre
  • Oeufs
  • Carottes
  • Cornichons
  • Oignons
  • Pois verts
  • Sauce mayonnaise

Ainsi se perpétue la tradition d’une recette qui n’a cessé d’évoluer tout en restant fidèle à ses racines gastronomiques.

Quel est l’apport calorique d’une salade russe ?

Curieuse de savoir le nombre de calories dans une salade russe ? C’est en effet intrigant. Avec sa panoplie de légumes tels que carottes et petits pois, sans oublier les pommes de terre gorgées d’amidon, cette salade n’est pas aussi légère qu’on pourrait l’imaginer. Ajoutez à cela les cornichons aigres-doux et la riche mayonnaise qui nappe généreusement chaque ingrédient.

Pour ne rien simplifier, des œufs durs s’invitent à la fête, apportant leur lot de protéines tout en alourdissant le bilan lipidique. Ainsi donc, un hectogramme du mets compte 165 kcal; doublez la mise pour une assiette plus consistante et vous atteignez les 330 kcal.

Bien sûr, cette diversité composante confère au plat son caractère rassasiant. Pourtant, attention aux apparences : si les végétaux promettent un repas complet, l’équilibre penche indéniablement vers un excès en matières grasses par rapport aux fibres et protéines nécessaires à notre organisme.

Est-ce que manger de la salade russe c’est recommandé quand on fait attention à sa ligne ?

En matière de régime alimentaire, l’astuce est de privilégier les plats faibles en calories mais riches en nutriments essentiels pour satisfaire nos besoins physiologiques tout en favorisant la satiété. Les salades se révèlent souvent être des alliées minceur, surtout pendant les chaudes périodes estivales.

Cependant, certaines salades comme la salade russe cachent un piège : une fois nappée de mayonnaise, elle bascule dans le territoire des aliments à éviter si l’on souhaite conserver une ligne fine. Il peut être tentant d’en consommer malgré tout en modérant les portions ou bien en optant pour une version allégée.

Il ne faut pas non plus se laisser tromper par l’appellation « salade » qui n’est pas toujours synonyme de santé ; prenons exemple sur la salade César, aussi calorique qu’un hamburger sous ses airs inoffensifs. Pour profiter pleinement des bienfaits d’une salade sans compromettre son régime, il convient d’opter pour des légumes frais et assaisonnements légers.

Des ingrédients tels que crèmes opulentes ou fromages onctueux peuvent rapidement contrecarrer toute velléité de perte de poids, au même titre que certains sandwichs garnis ou burgers généreux. Une portion généreuse de salade russe peut contenir jusqu’à quatre ou cinq fois plus d’énergie qu’une simple salade verte – voilà pourquoi il vaut mieux rayer ce mets de vos menus lorsqu’on cherche à affiner sa silhouette.

D’où vient la salade russe ?

Créée dans les années 1860 par le chef Lucien Olivier au célèbre restaurant l’Hermitage de Moscou, la salade russe a conquis les palais de ce vaste pays. Son succès s’étend bien au-delà des frontières, s’adaptant aux goûts locaux à travers l’est européen, que ce soit en Ukraine ou en Hongrie.

La version originelle était un véritable plat consistant avec ses dés de viande – souvent du jambon. Bien qu’elle se déguste traditionnellement avec cette touche carnée, certains, dont moi-même, lui préfèrent une simplicité sans viande. Ajoutez-la ou non selon vos envies.

Un dernier mot avant de vous régaler : servez-la glacée pour une expérience gustative optimale. Cette fraîcheur souligne son caractère et promet un festin des sens à chaque bouchée.

Recette incontournable de la salade Olivier

Pour concocter une délicieuse salade russe, votre cuisine regorge probablement déjà des essentiels : des pommes de terre, carottes, œufs et petits pois figurent en tête de liste. Pour y apporter du croquant et un brin d’acidité, n’oublions pas les cornichons. Quant au petit plus protéiné, le thon ou le jambon se prêtent au jeu selon vos envies.

La préparation requiert méthode mais reste aisé : Commencez par la cuisson des légumes et des œufs; une fois tendres et refroidis, ils seront taillés en dés avec application. Parsemez ensuite généreusement l’ensemble de petits pois égouttés ainsi que d’oignon finement ciselé pour relever le tout.

Le tour de main réside dans l’assaisonnement : une union harmonieuse entre mayonnaise onctueuse, moutarde piquante et poivre juste moulu donne à la salade son caractère distinctif. Prenez garde au sel – la parcimonie est ici de mise étant donné sa présence déjà notable dans la mayonnaise et la moutarde.

Avant de servir ce plat gorgé de tradition, vérifiez l’équilibre gustatif; ajustez si besoin mais souvenez-vous qu’il vaut mieux être avare en sel que prodigue! Voici les proportions recommandées pour régaler vos convives :

  • 3 pommes de terre
  • 3 carottes
  • 6 œufs
  • 3 gros cornichons
  • 1/2 oignon
  • 1 boîte de petits pois
  • 1 tasse de mayonnaise
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • Sel et poivre à discrétion.

Laissez donc parler votre créativité culinaire sans perdre cette touche familiale qui fait toute la différence sur un plat aussi simple qu’intemporel.

Comment rendre la salade russe moins calorique ?

Privilégiez la concoction d’une salade russe maison pour éviter les variantes industrielles, souvent trop caloriques et dépourvues de qualités nutritives. Considérez ce mets non pas comme une simple entrée, mais plutôt comme un repas à part entière.

Pour alléger le plat en graisses, optez pour une sauce onctueuse où la mayonnaise traditionnelle cède sa place à un mélange léger incorporant yaourt, huile d’olive et citron, agrémenté de ciboulette fraîche. Soyez aussi modéré sur les œufs : limitez leur quantité ou ôtez quelques jaunes si nécessaire.

Garnissez généreusement votre salade de légumes variés ; ils regorgent d’eau et de fibres tout en étant faibles en calories. Cuisez-les à la vapeur : cette technique culinaire est idéale pour conserver leurs précieux micronutriments ainsi que leur saveur intacte.

{{wpg_cta_1}}

Autres articles

Calorie Quinoa bio

Irene

Calorie Spicy Italien Subway

Irene

Calorie Pâte feuilletée

Irene

Calorie Sucre roux

Irene

Calorie Soupe à l’oignon

Irene

Calorie Chou-fleur

Irene

Calorie Margarine

Irene

Calorie Moutarde

Irene

Calorie Hareng fumé

Irene