Image default
Aliments

Calorie Oie rôtie

Calories d’une oie cuite au four

100g d’oie grillée :

Avec ses 274 kilocalories, ce plat est un concentré d’énergie, parfait pour les gros appétits et idéal avant une séance sportive intense. C’est une véritable bombe protéinique avec ses 29,1 grammes de protéines, de quoi satisfaire les muscles les plus gourmands. Et croyez-le ou non, il ne contient pas l’ombre d’un glucide; vous avez bien entendu, zéro gramme! Enfin, côté lipides, on reste dans le sérieux avec 17,5 grammes. Voilà qui constitue un repas équilibré pour ceux qui font attention à leur ligne tout en cherchant à se faire plaisir gustativement parlant.

Quel est l’apport calorique d’une oie cuite au four ?

L’oie, tout comme ses cousins le canard et le cygne, est membre de la famille des anatidés. En cuisine, elle est rangée parmi les volailles mais se distingue par un apport calorique spécifique. Riche en lipides, sa chair offre une dimension gustative particulière : 15 g de graisse pour 100 g à l’état cru, quantité qui s’accroît après cuisson.

En effet, lorsqu’elle est rôtie avec du beurre ou de l’huile, son contenu lipidique augmente légèrement. Cependant, ne négligeons pas ses atouts nutritionnels : une belle teneur en protéines complètes. Pour ce qui est des calories fournies par cette viande savoureuse et consistante: sans la peau, on compte environ 238 kcal pour 100 g; avec la peau, cela monte à environ 274 kcal.

Il convient donc d’apprécier l’oie tant pour sa richesse gustative que pour son apport en protéines essentielles – en gardant à l’esprit sa générosité lipidique lors de préparations culinaires.

Les avantages de l’oie rôtie

Bien que la chair de l’oie soit connue pour son taux élevé de graisses, elle est essentiellement constituée d’acides gras salutaires qui jouent un rôle clé dans la lutte contre les maladies du cœur et les troubles glycémiques. Ils ont le pouvoir d’équilibrer les niveaux de cholestérol et de réduire l’insulinorésistance.

Au-delà des lipides, cette viande se distingue par sa teneur en nutriments essentiels au bien-être physique. Elle regorge notamment de fer, un minéral vital pour véhiculer l’oxygène à travers notre corps et constituer nos globules sanguins. De surcroît, elle est une source notable de phosphore et abonde en vitamines B, des éléments cruciaux pour une mécanique corporelle bien huilée qui orchestre l’intégralité des processus métaboliques.

Comment faire cuire une oie au four ?

Pour réussir la cuisson d’une oie au four, gardez-la intacte. Avant de commencer, percez délicatement sa peau pour permettre à la graisse de s’échapper durant le processus. Si vous optez pour un tournebroche, n’oubliez pas de placer un récipient en dessous afin de collecter ce précieux liquide. Ce jus sera idéal pour arroser l’oie et maintenir son humidité interne, évitant ainsi qu’elle ne se dessèche ou ne carbonise.

Quant à la durée, ajustez votre montre : environ une demi-heure par kilogramme est nécessaire à 160 °C pour que votre volaille atteigne la perfection. Anticipez donc cette étape si vous souhaitez savourer une chair tendre et juteuse qui ravira vos convives lors du festin.

L’oie grillée pour la diète

Lorsqu’on cherche à affiner sa silhouette, le choix de la viande s’avère crucial. La volaille, généralement faible en graisses et riche en protéines, devient un partenaire idéal dans cette quête du bien-être corporel. Néanmoins, certaines exceptions subsistent : l’oie rôtie par exemple, avec son apport calorique conséquent et sa haute teneur en lipides, se savoure en moments rares – mieux vaut la déguster sans peau pour limiter les excès.

Opter plutôt pour des alternatives plus légères telles que la dinde ou le poulet pourrait être judicieux ; ils conjuguent plaisirs gustatifs et bienfaits nutritionnels. Leurs apports énergétiques modérés – seulement 161 calories pour la dinde et un peu plus pour le poulet – ainsi que leur faible taux de lipides font d’eux des choix pertinents. Le canard aussi peut trouver sa place sur votre table sans trop de remords puisque lui non plus n’excède pas outrageusement les recommandations diététiques.

Privilégiez donc ces volailles lors de vos repas afin d’allier gourmandise et ligne sans faire de compromis sur votre santé ni sur votre plaisir culinaire.

{{wpg_cta_1}}

Autres articles

Calorie Emmental

Irene

Calorie Champignons de Paris

Irene

Calorie avocat

Irene

Calorie Snickers

Irene

Calorie baguette de pain

Irene

Calorie eau en bouteille

Irene

Calorie Chocolat au lait

Irene

Calorie Olive verte

Irene

Calorie Cheese-cake

Irene