Image default
Aliments

Calorie Levure de boulanger

100g de levure boulangère

Côté énergie, c’est léger avec seulement 105 calories. Pas mal, hein? Pour ce qui est du punch protéinique, on atteint les 8 grammes. Les glucides caracolent à 18 grammes ; parfait pour un coup de fouet rapide! Et les lipides? Un modeste 1,9 gramme pour garder la ligne.

Quel est l’apport calorique de la levure de boulanger ?

La levure de boulanger, élément clé dans la confection du pain, joue un rôle vital en tant qu’agent fermentaire. Rarement utilisée pour sa valeur nutritive propre, elle se cache dans l’ombre des ingrédients principaux, faisant gonfler la pâte grâce au gaz carbonique produit par ses souches vivantes de Saccharomyces cerevisiae. Disponible sous deux formes – fraîche ou sèche – elle nécessite une réactivation par hydratation lorsque déshydratée.

Malgré son usage discret, nul ne peut ignorer sa contribution calorifique : aux alentours de 105 calories pour chaque 100 g avec un apport non négligeable en protéines et glucides. Il faut cependant ne pas la confondre avec ses cousines éloignées que sont la levure de bière plus riche en graisses et le levain traditionnel issu d’une fermentation artisanale. La subtilité entre ces variantes tient à leur composition spécifique et à leur application distincte dans l’univers culinaire.

L’essentiel sur l’évolution de la levure à pain

Depuis la nuit des temps, l’homme a fait bon usage des levures. Dans l’antiquité, que ce soit sur les rives du Nil ou de l’Euphrate, nos ancêtres avaient déjà flairé le potentiel de ces micro-organismes. Ils ne connaissaient pas la science derrière, mais ils observaient que leurs pains gagnaient en volume grâce à elles.

Le secret réside dans le levain, une astuce aussi vieille que les pyramides et toujours d’actualité. Et puis vint le Moyen Age avec ses bières aux arômes complexes où la levure jouait encore un rôle-clé sans qu’on en saisisse toute la subtilité.

Tout change au 19e siècle quand Louis Pasteur dévoile les mystères de la fermentation alcoolique. Il fallait y penser! Grâce à lui, on passe de recettes approximatives à une ère nouvelle : celle des levures industrielles sélectionnées pour leur qualité supérieure.

Dès lors, on maîtrise ces champignons microscopiques pour obtenir non seulement du pain d’une saveur inégalée mais aussi une production standardisée et fiable. Un petit rien qui a révolutionné notre façon de cuisiner et qui donne ce goût si particulier à nos miches quotidiennes.

Qu’est-ce qui distingue la levure du levain ?

Bien que la levure de boulanger et le levain jouent tous deux le rôle d’agents levants dans la fabrication du pain, leurs caractéristiques et effets diffèrent grandement. La levure industrielle, plus moderne, assure une fermentation rapide et constante, offrant ainsi un pain léger sans l’acidité caractéristique des pains au levain. À l’inverse, ce dernier confère aux miches une richesse aromatique supérieure ainsi qu’une meilleure conservation grâce à son processus de fermentation naturel qui impacte favorablement l’index glycémique du produit fini.

Quel pain choisir pour une diète, au levain ou à la levure?

Si vous surveillez votre ligne, privilégiez le pain au levain. Son Index Glycémique inférieur à celui du pain à la levure traditionnelle en fait un allié de choix dans le cadre d’un régime alimentaire. Pour aller encore plus loin, optez pour une version intégrale ; son IG réduit favorisera une meilleure gestion de votre appétit. Cependant, gardez en tête que la clé réside dans l’équilibre : consommer avec parcimonie est essentiel pour éviter l’excès calorique.

{{wpg_cta_1}}

Autres articles

Calorie Escalope de poulet

Irene

Calorie muffins

Irene

Calorie Airelles

Irene

Calorie Melon

Irene

Calorie Champignons noirs

Irene

Calorie Chouquette

Irene

Calorie Myrtilles

Irene

Calorie Corn flakes

Irene

Calorie Cerf

Irene