Image default
Aliments

Calorie Canard laqué

Calories du canard laqué

100g de canard rôti

Avec ses 188 kilocalories, ce produit est une mine de protéines, affichant un remarquable 25 grammes, parfait pour les muscles et sans un gramme de sucre à l’horizon! Quant aux lipides, ils sont présents en juste mesure : 10 grammes. C’est l’idéal pour ceux qui comptent leurs macronutriments.

Apport calorique d’un canard laqué ?

Venir de Chine, le canard laqué est une spécialité culinaire qui se distingue par son mode de préparation unique. Ce volatile est généralement badigeonné d’une sauce sucrée comprenant du miel, de la sauce soja et diverses épices avant d’être passé au four. Grâce à ce procédé, le canard arbore une peau irrésistiblement croustillante et luisante après cuisson.

Bien que légèrement plus riche en graisses comparé aux autres volailles—comptez environ 10g pour 100g—, il convient de noter que ces lipides sont majoritairement composés d’acides gras insaturés, connus pour leurs bienfaits sur notre santé. Le canard laqué, avec ses quelque 190 kcal pour 100g, s’avère finalement aussi énergétique qu’une cuisse de poulet rôtie.

L’histoire du canard laqué

L’histoire du canard laqué plonge ses racines dans la Chine impériale, où dès les Ming il s’imposait en gastronomie. C’est toutefois sous le règne des Qing qu’il se taille une place de choix à la table impériale.

Le processus débute avec le choix d’un canard élevé en liberté, abattu après 65 jours. Plumée et vidée, la volaille est ensuite blanchie et séchée avec soin. L’éclat vient avec l’application minutieuse d’une sauce aigre-douce lui conférant son aspect vernissé distinctif.

Une fois enveloppé dans ce manteau savoureux et complètement séché, notre canard passe au four pour rôtir lentement, bercé par les effluves des bois fruitiers qui infusent subtilement leur arôme à sa chair juteuse.

Pour finir, il trône sur nos tables avant d’être sculpté selon un art traditionnel. Jadis réservée aux palais nobles, aujourd’hui on se régale tant de sa peau croustillante que de sa chair tendre – un véritable festin pour tous les sens.

Canard laqué et régime alimentaire

Bien que le canard soit réputé pour sa teneur plus élevée en graisses par rapport aux autres volatiles, il s’avère être un choix convenable lorsqu’on est attentif à sa ligne. Lorsque l’envie de savourer du canard laqué vous prend dans une enseigne asiatique, n’y résistez pas systématiquement. L’astuce réside dans la modération de votre consommation — point trop n’en faut.

Pour un repas équilibré et sans excès de lipides, privilégiez-le accompagné de riz et d’une généreuse portion de légumes cuits à la vapeur. Cette façon de faire vous permettra d’éviter les surplus inutiles tout en profitant des plaisirs gustatifs offerts par cette spécialité culinaire où peau croustillante rime souvent avec gourmandise. En somme, le canard peut se frayer un chemin jusqu’à vos papilles sans alourdir la balance calorique si on l’accorde judicieusement et sans abus.

{{wpg_cta_1}}

Autres articles

Calorie Croquant aux amandes

Irene

Calorie Bœuf

Irene

Calorie Boudoir

Irene

Calorie Ravioles

Irene

Calorie Coeur de palmier

Irene

Calorie Lait de chèvre

Irene

Calorie Edulcorants

Irene

Calorie Bifteck haché de boeuf à 15% MG

Irene

Calorie Pina colada

Irene